Agnès Varda, son portrait épistolaire chez le Facteur Cheval

ART EXPO NEWS mercredi et vendredi à 9h10 et 12h10. Chronique animée par Julie Gabrielle Chaizemartin, Justine Maurel, Stéphane Dubreil ou Paul Ernst sur l'actualité des expositions et des manifestations culturelles.

C'est une exposition pleine de délicatesse et d'émotion qui fait le lien judicieux entre une glaneuse de mots et un dénicheur de pierres. Agnès Varda aimait le Palais Idéal construit par le Facteur Cheval à Hauterives, un site qu'elle visita à plusieurs reprises dans les années 1950. Quel lieu plus propice pour y exposer aujourd'hui un portrait de la réalisatrice sous la forme de ses correspondances épistolaires, lettres ou cartes postales, qui dévoilent au visiteur une partie intime de l'artiste et les liens très forts qu'elle entretenait avec plusieurs figures artistiques importantes, telles Calder, Jacques Demy ou Chris Marker ? Stéphane Dubreil s'est entretenu sur le site avec Julia Fabry, commissaire de l'exposition et collaboratrice d'Agnès Varda. 
"Agnès Varda correspondances" au Palais Idéal du Facteur Cheval jusqu'au 6 septembre 2020.