Skin in the Game, l'album engagé de David Linx

04 octobre 2020 à 12h06 - 503 vues
Télécharger le podcast

JAZZ INTERVIEW mardi et vendredi à 14h. Cette semaine, Serge rencontre David Linx à l'occasion de la sortie de son nouvel album "Skin in the Game".

Le chanteur de jazz David Linx sort un nouvel album où souffle le vent des revendications actuelles, un vent de liberté qu'il traduit dans une musique qui fait écho à son parcours fait de rencontres exceptionnelles. "Je suis un chanteur de jazz d'aujourd'hui" dit-il en insistant sur la nécessité de sauver l'excellence artistique, d'éviter l'écueil trop fréquent de la facilité et de la médiocrité, regrettant aussi que dans le jazz la nostalgie soit trop exploitée au détriment d'un message actuel. "Skin in the game" qui signifie "Il faut se mouiller" sonne comme un appel à tous les artistes.

Connaissant la réputation si justifiée de David Linx, il n’aurait pas été si surprenant que son nouvel album fût intitulé « Voice in the game ». Mais c’est sa peau qu’il a décidé de risquer, de mettre en jeu. Brel et Nougaro, big band et duo, chanteur et producteur, l’invité de cette nouvelle Jazz Interview sur Art District radio a dans son sillage et ses sillons des années d’expériences et de rencontres artistiques et humaines (l’écrivain James Baldwin, Kenny Clarke, Miles Davis et tant d’autres) qui en font l’une des personnalités les plus passionnantes du fameux paysage musical dont nous cherchons toutes et tous en ce moment à sauver les beautés et la sauvagerie créatrice. Oui, nous en sommes à devoir sauver la peau de la musique vivante et du jazz en particulier. Avec Skin in the Game, son nouvel album, David Linx nous apporte le renfort de sa voix, celle d’un homme libre mais politique, soucieux du monde dans lequel il vit, celle du chanteur aussi, évidemment. 

Crédit photo : Nicolas Viccaro