La Force de la Non-Violence avec Etienne Godinot

07 mars 2021 à 13h12 - 1066 vues
Télécharger le podcast
La Force de la Non-Violence le mardi et jeudi à 11h. Et si on sortait la non-violence de son ornière ? Encore mal connue et souvent mal interprétée, la non-violence est un concept à la fois philosophique et pratique qui relie savoir-être et savoir-faire. Le principe du podcast : aller à la rencontre de personnes qui ont choisi la non-violence et les stratégies d'action non-violentes pour se faire entendre. Ahimsa.
.

Il y a près de 50 ans, Etienne Godinot a préféré l’objection de conscience au service militaire. Il effectue alors son service civil au sein de l’Association des *Amis des Circauds* qui éditait le mensuel *Combat non-violent*. C’est le début d’une vie consacrée à la non-violence. Ce militant, aujourd’hui retraité mais toujours sur le front, sera de tous les mouvements : membre fondateur du Mouvement pour une Alternative Non-violente – le MAN -, président puis vice-président de l’Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits – l’IRNC – et président du fond de dotation de Non-Violence XXI. S’il écrit depuis de nombreuses années des articles de fond sur le développement durable, l’économie au service de l’homme et l’intériorité comme condition du changement sociétal, c’est la question de la défense civile qui  le préoccupe principalement. C’est pourquoi il s’engage aujourd’hui au côté de l’ICAN –  la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires, prix Nobel de la paix en 2017 – notamment à Dijon, près du centre de Valduc au sein duquel la France et le Royaume-Uni développent le programme « Epure » dans le but d’ installer 3 accélérateurs électrons. Malgré le Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN), qui vient d’entrer en vigueur, et le Traité sur la Non-Prolifération des armes nucléaires (TNP), l’Etat français continue à développer son arsenal, au mépris de toute loi internationale. Dans cet épisode, Etienne Godinot nous alerte sur la gravité de cette situation. Il nous rappelle aussi combien la non-violence a une histoire. Et ça fait du bien de l’entendre.

Crédits :
Titre diffusé dans le podcast : « We shall overcome » interprété par Joan Baez
Mixage et musique originale : Nikita Gouzovsky

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article