La Transmission à l'oeuvre au Collège des Bernardins

01 décembre 2019 à 17h15 - 103 vues
Télécharger le podcast

ART EXPO NEWS, mercredi et vendredi à 9h10 et 12h10. Chronique animée par Julie Gabrielle Chaizemartin, Justine Maurel, Stéphane Dubreil ou Paul Ernst sur l'actualité des expositions et des manifestations culturelles. Cette semaine, Julie nous parle de l'exposition "Il est plus beau d'éclairer que de briller seulement" au Collège des Bernardins.

Dans le grand réfectoire du Collège des Bernardins, Julie retrouve l'artiste plasticienne et professeure à l'Ecole des Beaux-Arts, Anne Rochette qui enseigne depuis de longues années la matière mystérieuse de l'art. Anne Rochette a accepté de monter une exposition avec deux de ses anciens élèves, Gwendoline Perrigueux et Cyril Zarcone. Trois oeuvres habitent actuellement la sacristie du Collège des Bernardins, magnifique salle voûtée où la présence de la spiritualité aide à trouver des résonances et des signes intimes.
Le titre de l'exposition "Il est plus beau d'éclairer que de briller seulement" est une phrase du philosophe et théologien Saint Thomas d'Aquin. La délicate question de la transmission de maître à l'élève est au cœur de cette exposition. Est-il véritablement possible de voir dans les œuvres des deux élèves d'Anne Rochette un lien avec sa propre création ? Anne Rochette nous explique comment l'exposition s'est construite, naturellement, sans rapport cette fois de maître à élève, mais plutôt d'artiste à artiste car ici, on n'est plus dans l'atelier de l'Ecole des Beaux-Arts, mais hors-les-murs. 
Au Collège des Bernardins jusqu'au 15 décembre
20, rue de Poissy, Paris 5
Ouvert du lundi au samedi, de 10h à 18h
Entrée libre